décembre


décembre

décembre [ desɑ̃br ] n. m.
• mil. XIIe; lat. decembris (mensis), de decem « dix », dixième mois de l'ancienne année romaine
Le douzième et dernier mois de l'année (correspondait à frimaire, nivôse). Décembre a 31 jours. Le mois de décembre. Le 25 décembre. noël. Le 31 décembre (cf. La Saint-Sylvestre). On est en décembre. Le coup d'État du 2 décembre. Des décembres glacés.

décembre nom masculin (latin december, de decem, dix) Douzième mois de l'année.

décembre
n. m. Douzième et dernier mois de l'année, comprenant trente et un jours. Le jour de Noël est le 25 décembre.

DÉCEMBRE, subst. masc.
A.— Douzième et dernier mois de l'année (dixième dans le calendrier romain). Le 25 décembre, le jour de Noël. Un temps, un brouillard de décembre :
1. Le 31 décembre. — Ce dernier jour de l'an ne se passera pas comme un autre : il est trop plein, trop solennel et touchant comme tout ce qui prend fin, trop près de l'éternité pour ne pas m'affecter l'âme...
E. DE GUÉRIN, Journal, 1839, p. 317.
P. métaph. Passer dans un dernier décembre (PÉGUY, Ève, 1913, p. 908).
HIST. (Coup d'État du) 2 décembre. Coup d'État exécuté le 2 décembre 1851 par Louis-Napoléon Bonaparte. Un député de la gauche venait de lancer le terrible cri :« Le 2 décembre est un crime! » (ZOLA, Argent, 1891, p. 179).
B.— P. méton. L'hiver (qui commence au mois de décembre). Mais quand l'hiver revient, quand cinglent les décembres (RODENBACH, Règne silence, 1891, p. 81) :
2. LE BRET. — Ce que je crains, ce n'est pas les attaques, c'est la solitude, la famine, c'est décembre entrant à pas de loup dans son obscure chambre...
ROSTAND, Cyrano de Bergerac, 1898, V, 2, p. 206.
P. métaph. Demain sera muet et sourd comme aujourd'hui; Demain, même en juillet, sera toujours décembre (HUGO, Contempl., t. 2, 1856, p. 209).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Décembral, ale, aux, adj. De décembre. Un flot modéré de lumière décembrale (VERLAINE, Œuvres posth., t. 2, Souvenirs et promenades, 1896, p. 163). b) Décembriste, adj. Qui rappelle le coup d'État du 2 décembre. C'est un coup de maître de confier à un civil l'exécution de cette réforme décembriste (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p. 150).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1119 (PHILIPE DE THAÜN, Li Comput, 792 ds T.-L.). Empr. au lat. class. december, dér. de decem « dix », décembre étant le dixième mois de l'année romaine. Fréq. abs. littér. :5 142. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 5 790, b) 10 574; XXe s. : a) 9 181, b) 5 739.
DÉR. 1. Décembriseur, subst. masc. Membre de la Société du Dix décembre, fondée par des amis du Prince Louis-Napoléon Bonaparte pour le soutenir dans sa politique. Sous la dynastie impériale des décembriseurs (CLADEL, Ompdrailles, 1879, p. 260). P. ext. Auteur ou partisan du coup d'État du 2 décembre 1851. Rem. Certains dict. enregistrent a) Le subst. masc. décembraillard. Synon. péj. de décembriseur (cf. Lar. 19e-20e). b) Le subst. fém. décembrisade. Tuerie qui eut lieu à Paris lors du coup d'État de décembre 1851 (cf. Lar. 19e Suppl. 1878-Lar. 20e, GUÉRIN 1892, LITTRÉ, QUILLET 1965). 1re attest. 1866 décembraillards, décembriseurs (Lar. 19e); décembriseur, du rad. de décembriser (du nom de la Société du Dix décembre 1851 [date de l'élection du prince président], suff. -iser), suff. -eur2. Décembraillard composé avec haplologie de décembre et de braillard, les membres de cette société ayant pour tâche d'acclamer le président sur son passage. Fréq. abs. littér. : 1. 2. Décembriste, décabriste, subst. masc. Membre de la la conspiration organisée à Saint-Pétersbourg au début du règne de Nicolas Ier. Les décabristes, ces premiers révolutionnaires russes nobles sous Nicolas Ier (Arts et litt., 1936, p. 6406). Dans les années 1820, chez les premiers révolutionnaires russes, les décembristes, la vertu existe encore (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 189). Attesté ds Nouv. Lar. ill. Suppl. 1907-Lar. Lang. fr. et QUILLET 1965). [], []. 1re attest. 1907 subst. décabriste, décembriste (Lar. pour tous); décembriste, de décembre, suff. -iste. Décabriste, dér. d'une forme dekabr- empr. au russe dekabr « décembre », suff. -iste, p. allus. au complot fomenté contre Nicolas II en décembre 1825. Fréq. abs. littér. Décembristes : 5.

décembre [desɑ̃bʀ] n. m.
ÉTYM. 1119; lat. decembris (mensis), rac. decem « dix ».
1 Le douzième et dernier mois de l'année grégorienne. || Dans le calendrier romain, décembre était le dixième mois. || Nivôse (le quatrième mois du calendrier républicain) commençait le 21 décembre. || Le mois de décembre. || Le 25 décembre. Noël. || L'hiver commence le 21 décembre. || Décembre, dans l'Année terrible des Châtiments de V. Hugo.
1 Ces longues baraques en planches, alignées sur le sol battu, sec et dur de décembre (…)
Alphonse Daudet, Contes du lundi, « Le concert de la huitième ».
2 Et ce sera la nuit de fête qui console (…)
(…) Ce sera quelque nuit limpide de décembre
Avec la même route unie et parfumée (…)
Henry Bataille, la Chambre blanche, « L'adieu ».
Allus. hist. || L'homme de décembre : l'empereur Napoléon III, qui prit le pouvoir par le coup d'État du 2 décembre 1851.
3 Et l'homme de décembre abrégea son exil.
— « Puisque c'est pour mourir qu'elle rentre ! » dit-il.
Hugo, les Châtiments, V, XI, Pauline Roland.
2 Littér., poét. L'hiver, la mauvaise saison.
DÉR. Décembriste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Décembre — Décembre, extrait des Très Riches Heures du duc de Berry (vers 1410 1416 puis années 1440), musée …   Wikipédia en Français

  • Decembre — Décembre ← Décembre → 1er 2 3 …   Wikipédia en Français

  • décembre — DÉCEMBRE. s. m. Le dernier mois de l année, ainsi nommé, parce qu il etoit le dixième de l année Romaine. Le mois de Décembre. Le premier de Décembre. Cela arriva en Décembre …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • décembre — (dé san br ) s. m. Le douzième et dernier mois de notre année. •   Quand on est une fois rangé à la campagne, les mois de novembre et de décembre n y sont point difficiles à passer, SÉV. 7 déc. 1689. •   ....Compare prix pour prix Les étrennes d… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • decembre — I. DECEMBRE. s. m. Le dernier mois de l année. Le mois de Decembre. en Decembre. II. Decembre. s. m. Le dernier mois de l année. Le mois de Decembre. en Decembre …   Dictionnaire de l'Académie française

  • DÉCEMBRE — s. m. Le dernier mois de l année, ainsi nommé parce qu il était le dixième de l année romaine. Le mois de décembre. Le premier de décembre, ou elliptiquement, Le premier décembre. Cela arriva en décembre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉCEMBRE — n. m. Le douzième mois de l’année, ainsi nommé parce qu’il était le dixième de l’année romaine. Le mois de décembre. Le premier de décembre, ou elliptiquement Le premier décembre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • décembre — nm. (mois) : déssanbro (Cordon, Saxel), déssêbro (Chambéry, Doucy Bauges), déssinbro (Albanais.001, Arvillard), dèzinbreu (Peisey.187). A1) à la mi décembre : à métâ dèzinbreu (187), à la mi déssinbro (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • decembre — desembre, desèmbre m. décembre …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • décembre — [desɑ̃bʀ(ə)] (n. m.) pluriel : décembres …   French Morphology and Phonetics


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.